Voyez comment les plantes améliorent votre vie

Les gens qui passent du temps en ville parmi les végétaux, que ce soit sur des toit-terrasses ou à l'intérieur, bénéficient de nombreux avantages. Les informations suivantes ne sont qu'un aperçu de ces bénéfices. Nous vous incitons à consulter plus en profondeur les études, statistiques et applications de cette solution simple et naturelle.


Les plantes comblent un besoin profond et ancestral... la biophilie



C'est ainsi que le biologiste Dr Ed Wilson nomma en 1984 l'affinité naturelle de l'humain avec la nature. Le consultant et professeur Stephen R. Keller y consacra la majeure partie de sa carrière. Dans une récente entrevue à propos de son dernier livre, Théorie, science et pratique pour donner vie aux édifices, il décrivait une étude menée pour le siège social de l'est de la Bank of America, à Bryant Park, Manhattan, NY. "Mon collègue travaille présentement sur l'étude avec le fabricant de meubles Hermann Miller afin de déterminer l'impact de l'exposition aux éléments naturels sur les employés du bureau et de l'usine. Ils ont démontré comme résultats à cette exposition un gain significatif de productivité, une baisse de l'absentéisme, une baisse des problèmes de santé, et une augmentation du sentiment de bien-être.


Les plantes sont une solution naturelle pour améliorer la qualité de l'air à l'intérieur



Lorsque les plantes produisent de l'humidité par leur feuillage (elles transpirent), elle envoient simultanément de l'air à leurs racines, ce qui procure de l'oxygène aux microorganismes du système racinaire. Ces microorganismes convertissent également d'autres substances présentes dans l'air, comme les composés chimiques toxiques, en nourriture et en énergie. Les microorganismes comme les bactéries s'adaptent rapidement à un contaminant chimique en produisant des colonies de bactéries plus résistantes à ce contaminant. Plus elles sont exposées au contaminant, plus elles deviennent efficaces pour le transformer en nourriture et en énergie.

Depuis les recherches bien connues du Dr Bill Wolverton pour la NASA, et tenant compte des recherches plus récentes "dans la vraie vie" menées par le Dr Ron Wood, la professeure Margaret Burchett et d'autres chercheurs australiens, nous savons maintenant que plusieurs espèces communes de plantes d'intérieur ont la capacité d'éliminer 50% à 75% des composés comme le benzène et l'hexane présents dans l'air. Internationalement respectée dans le domaine de la recherche sur la qualité de l'air, Dr Burchett n'hésite pas à déclarer ceci: " pour assurer la durabilité de l'environnement urbain en satisfaisant le triple critère environnemental, social et économique, on s'attend à ce que les plantes d'intérieur deviennent un standard technologique, une installation vitale dans les édifices pour améliorer la qualité de l'air".


Biomimétisme

Le biomimétisme est la science et l'art d'utiliser l'intelligence de la nature pour solutionner des problèmes humains. L'aménagement paysager intérieur en est un bon exemple. Il démontre la capacité de la nature à nettoyer l'air ambiant tout en procurant de l'oxygène. Dans ce cas, imiter la nature est une solution propre et naturelle à un problème environnemental.


Réduction du dioxyde de carbone



Une concentration trop élevée de dioxyde de carbone dans l'air affecte négativement les occupants d'un lieu ainsi que leur productivité. Du fait que plusieurs humains s'activent ensemble dans un espace bien isolé résulte une piètre qualité d'air et des employés amorphes. Cependant, durant la photosynthèse, les plantes extraient naturellement le dioxyde de carbone et le remplacent par de l'oxygène. Basé sur des estimés et des données émergentes, il fut calculé qu'un minimum de 300g de CO2 est éliminé d'un environnement clos par chaque mètre carré de feuillage, par année. Ceci équivaut à l'élimination de 6 pieds cubes de gaz carbonique. Là où la lumière est abondante, ce phénomène se trouve amplifié, procurant une encore plus grande absorption.


Moins stressés et plus productifs



Les recherches du Dr Roger S. Ulrich, de l'Université du Texas, et de Helen Russel, de Surrey University, Angleterre, ainsi que les études du DrVirginia Lohr, de l'Université de Washington, démontrent que les plantes réduisent significativement le stress au travail et augmentent la productivité des employés. Dans l'étude du Dr Lohr, des plantes d'intérieur standard furent utilisées dans un laboratoire informatique comportant 27 postes de travail. Un logiciel pour tester la productivité et induire du stress fut spécifiquement mis au point pour cette expérience. Les participants ayant travaillé dans l'environnement muni de plantes ont été 12% plus productifs et moins stressés que ceux ayant travaillé dans l'environnement sans plantes.


Les clients acceptent de payer plus dans les commerces pourvus d'arbres

L'aménagement paysager intérieur crée une ambiance plus favorable à la vente au détail. Lorsque les consommateurs magasinent dans des environnents avec plantes versus sans plantes, ils font des visites plus fréquentes, restent plus longtemps, évaluent la qualité des produits 30% meilleure et sont prêts à payer les produits 12% plus cher.


Les plantes et les fleurs stimulent la créativité



Selon le Dr Ulrich, qui a mené des recherches poussées sur les effets de l'environnement sur le bien-être psychologique, le stress et la santé, nous savons à quel point la nature de l'environnement affecte les conducteurs, les écoliers et les patients hospitalisés. "Il est primordial également pour les entreprises de comprendre quel type d'environnement améliore les performances au travail et rend les employés plus productifs".

Durant une étude de 8 mois, l'Université A&M du Texas explora les liens entre les fleurs et les plantes et la productivité au travail. Les participants devaient résoudre différentes sortes de problèmes de façon créative dans différents types communs d'environnements de bureau. Un des environnements contenait des fleurs et des plantes, un autre contenait des sculptures et un troisième ne contenait aucun élément décoratif.

Durant l'étude, autant les hommes que les femmes ont démontré une meilleure aptitude pour la résolution de problèmes et des idées plus innovatrices dans l'environnement de bureau contenant des fleurs et des plantes.


Les plantes améliorent la santé au travail



Des études menées dans la vie quotidienne au bureau ont prouvé l'existence d'une relation directe entre le nombre de plaintes liées à la santé au travail et l'installation de plantes d'intérieur. Le syndrome de la maladie de l'édifice est un problème sérieux et coûteux, et le degré auquel l'installation de plantes d'intérieur affecte positivement la santé des employés est un facteur incontournable dans l'aménagement actuel des lieux de travail.

Le Professeur Tove Fjeld, de l'Université d'Oslo, Norvège, compléta plusieurs études concluantes sur les réclamation en santé et sur le syndrome de la maladie de l'édifice chez les travailleurs. Ces études furent menées dans 51 bureaux. Pendant une période déterminée, des plantes furent incluses dans les bureaux. Pendant un autre période, des plantes ne furent pas incluses. Tous les participants travaillèrent dans des bureaux identiques de 10 mètres carrés avec une fenêtre couvrant la majeure partie du mur extérieur. Lorsque les plantes furent incluses, on exposa les participants à 13 variétés communes de plantes d'intérieur placées dans 3 pots sur un rebord de fenêtre et dans un pot de terra cotta placé dans un angle opposé à la fenêtre. Lorsque 12 des symptômes les plus communs reliés à la mauvaise qualité de l'air intérieur et du syndrome de la maladie de l'édifice furent examinés, on constata une diminution de 23% des plaintes durant la période avec les plantes dans les bureaux.


Et plus...

Il existe des ouvrages partout sur la planète sur la multitude de bénéfices induits par l'inclusion de verdure à l'intérieur les bâtiments. Nous n'avons ici qu'effleuré le sujet. De nouvelles publications s'ajoutent continuellement à celles décrites plus haut, restez donc à l'affut!